Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Centre d'Étude et de Recherche sur Imaginaire, Écritures et Cultures


Navigation principale

    Recherche

    Fil d'ariane

    Colloque "L'Écrivain catholique au XXe siècle"

    Colloque "L'Écrivain catholique au XXe siècle"

    • Partager la page sur les réseaux sociaux
    • Envoyer cette page par mail

      Envoyer par mail


      Séparés par des virgules
    • Imprimer cette page

    Colloque international "L’Écrivain catholique au XXe siècle"

    Le 23 janvier 2014

    Colloque international "L’Écrivain catholique au xxe siècle", sous la direction de Carole Auroy (CERIEC), Olivier Gallet, Denis Labouret et Aude Préta-de Beaufort, Université de Paris-Sorbonne,  samedi 23 novembre 2013, Université d’Angers, jeudi 23 janvier 2014, Université de Lorraine, site de Nancy, jeudi 6 février 2014.

     

    Comment, au XXème siècle, devient-on un écrivain catholique ? La question engage, d'abord, une étude des phénomènes de réception. Car si certains auteurs revendiquent ce statut, nombreux sont ceux qui récusent une étiquette apposée par la critique. Il convient donc d'évaluer d'une part le rôle joué par divers organes (revues, collections, prix littéraires) dans l'identification confessionnelle des écrivains et d'autre part l'influence d'une telle identification sur les attentes du public et l'accueil réservé aux oeuvres. La catégorie d'"écrivain catholique" se construit dans la vie littéraire: il importe de repérer les acteurs et les instances de la vie littéraire qui participent à cette construction.

    Mais on s'interrogera aussi sur ce que les protestations de maints auteurs contre l'attribution de ce statut catholique révèlent de leur rapport à l'écriture et de leur conception de l'autonomie du fait littéraire. Cette réflexion a en outre une composante générique importante puisqu'elle invite à confronter des phénomènes largement observables sur les terrains du roman, de la poésie ou de la scène. Se pose ainsi la question de l'évaluation esthétique, de la valeur littéraire. Quelle serait la poétique - ou les poétiques - de l'écrivain catholique?

    On donnera enfin au sujet une extension diachronique assez large, en examinant à l'échelle de l'ensemble du siècle l'évolution des emplois de l'étiquette littéraire catholique. Il s'agira donc aussi d'examiner comment,au fil du siècle, d'autres adjectifs tendent à se substituer à cette étiquette. Entrent alors en jeu des interactions entre littérature, histoire, histoire des idées et philosophie qui rendront intéressante une approche pluridisciplinaire. Peut-on distinguer différentes périodes au cours du siècle? Comment construire une histoire de l'écrivain catholique?

    Programme :

    Pour télécharger le programme

    Trois journées sur l'écrivain catholique
    en France au XXe siècle

     

    Colloque organisé par

    Olivier Gallet et Denis Labouret (Université Paris-Sorbonne, EA 4503)

    Carole Auroy (Université d’Angers, CERIEC, EA 922)

    Aude Préta-de Beaufort (Université de Lorraine, LIS, EA 7305)

    Avec le concours du Labex « OBVIL » (Sorbonne Universités)

    et de la Maison des Écrivains et de la Littérature

     

    I. Université Paris-Sorbonne (Sorbonne, salle des Actes, 23 novembre 2013)

     

    9h30-9h45

    • Accueil, par Barthélémy Jobert, Président de l’Université Paris-Sorbonne

    • Ouverture, par Didier Alexandre, Directeur de l’équipe « Littératures françaises XXe-XXIe siècle » (Paris-Sorbonne) et du Laboratoire d’excellence « Observatoire de la vie littéraire » (Sorbonne Universités)

    Matin : Regards critiques

    9h45-11h15 - Séance présidée par Carole Auroy

    Frédéric Gugelot (Université de Reims)

    « L’“écrivain prophète” et sa difficile réception par l’institution »

    Christophe Pradeau (Université Paris-Sorbonne)

    « L’“écrivain catholique” selon Albert Thibaudet »

    Florence Lebrun (Université de Cergy-Pontoise / ICES)

    « La critique catholique et ses détracteurs dans les revues entre 1935 et 1953 »

    11h30-12h30

    • Entretien avec Sylvie Germain, animé par Olivier Gallet et Denis Labouret

     

    Après-midi : Être ou ne pas être « écrivain catholique »

    14h30-16h - Séance présidée par Aude Préta-de Beaufort

    Alexandre de Vitry (Université Paris-Sorbonne)

    « Péguy en bascule : un Péguy catholique en 1907-1910 ? »

    Carole Auroy (Université d’Angers)

    « Julien Green et la hantise de l’imposture »

    Élisabeth Le Corre (Université Paris-Est Créteil)

    « François Mauriac face à son œuvre : préfaces et postfaces »

     

    16h30-17h30 - Séance présidée par Frédéric Gugelot

    Marie-Ève Benoteau (Université d’Angers)

    « “Tout ce que vous écrivez doit être la Vérité pure.” Claudel face au clergé »

    Aude Préta-de Beaufort (Université de Lorraine)

    « “Écrivain catholique”, une étiquette encombrante : Pierre Emmanuel, Jean-Claude Renard »



    II. Université d’Angers (23 janvier 2014)

    9h45-10h

    • Ouverture, par Didier Boisson, Doyen de la Faculté des Lettres, Langues et Sciences humaines, et Anne-Simone Dufief, Directrice du CERIEC

    Matin : Débats et combats, de Péguy à Claudel

     10h-11h - Séance présidée par Dominique Millet-Gérard

    Pauline Bruley (Université d’Angers)

    « Mystique, spirituel, chrétien et catholique : extension et valeur dans le discours de Péguy »

    Claire Daudin (Amitié Charles-Péguy, Paris)

    « Quand Péguy se revendique écrivain catholique : Un nouveau théologien, M. Fernand Laudet, et la polémique avec la Revue hebdomadaire »

     

    11h15-12h15 - Séance présidée par Catherine Mayaux

    Claire Bompaire-Évesque (Université Paris-Sorbonne)

    « “La querelle de l'Oronte” (1922) : un débat entre Maurice Barrès et les critiques catholiques  sur les devoirs de l'écrivain »

    Dominique Millet-Gérard (Université Paris-Sorbonne)

    « Paul Claudel 1938 : “Du sens figuré  de l’Écriture”, manifeste du poëte  catholique »

     

    Après-midi : Questions d’étiquette

    14h-15h30 - Séance présidée par Olivier Gallet

    Didier Alexandre (Paris-Sorbonne)

    « L’écrivain catholique au début du XXe siècle : autour de Paul Bourget »

    Aude Bonord (Université d’Orléans)

    « Diffusion catholique et écrivain non confessionnel : une association problématique »

    Hervé Serry (CNRS / Université Paris 8)

    « La littérature catholique au catalogue des éditions du Seuil (1950-1960) »

     

    16h-17h - Séance présidée par Didier Alexandre

    Olivier Gallet (Université Paris-Sorbonne)

    « Du côté des poètes protestants (problèmes de l’étiquetage religieux) »

    Catherine Mayaux (Université de Cergy-Pontoise)

    « Quand Henry Bauchau était un écrivain catholique »

     

     

    III. Université de Lorraine, CLSH Nancy (6 février 2014)

     

    9h30-9h45 - Ouverture

    Matin : L’écrivain catholique et la vie littéraire

    9h45-10h45 - Séance présidée par Jean-Michel Wittmann

    Clara Debard (Université de Lorraine)

    « Jacques Copeau, dramaturge catholique »

    Myriam Watthee-Delmotte (Université catholique de Louvain)

    « La psychanalyse comme apocalypse. Le catholicisme jouvien, de la posture sociale à l’intériorité »

     

    11h-12h - Séance présidée par Denis Labouret

    Xavier Galmiche (Université Paris-Sorbonne)

    « Les gendelettres catholiques, un “grupetto professionnel” scruté par Marie Noël (œuvres et correspondances) »

    Jeanyves Guérin (Université Sorbonne Nouvelle)

    « La collection “Ce que je crois” : François Mauriac, Maurice Clavel, Gilbert Cesbron, Pierre-Henri Simon »

     

    Après-midi : L’écrivain catholique vu du dehors

    14h-15h - Séance présidée par Myriam Watthee-Delmotte

    Denis Pernot (Université Paris 13)

    « Le Dialogue avec André Gide (1929) de Charles du Bos : une conversion à l’œuvre »

    Jean-Michel Wittmann (Université de Lorraine)

    « “Avait mis sa plume au service de son imagination et son imagination au service de l’Église” : Gide et l’impossible écrivain catholique »

     

    15h30-16h30 - Séance présidée par Jeanyves Guérin

    Myriam Sunnen (Centre national de littérature, Luxembourg)

    « André Malraux et les écrivains catholiques »

    Denis Labouret (Université Paris-Sorbonne)

    « L’écrivain catholique existe-t-il ? »